Isoler sa maison en Hauts-de-Seine (92)

Isoler le toit, isoler les murs, isoler le sol sont des travaux importants dans un projet de rénovation. Avec les coûts énergétiques qui ne font qu’augmenter, l’isolation de la maison est une façon durable de faire des économies. Ces travaux sont amortis rapidement. C’est pourquoi il est important de planifier l’isolation de votre maison. Encore faut-il que l’isolation soit complète, des fondations, à la toiture. Comment procéder ? et combien ça coûte ?

Isolation thermique, isolation phonique

Et oui ! Lutter contre les températures extérieures devrait être une priorité dans un projet de rénovation. C’est aussi l’occasion d’insonoriser sa maison. Ainsi, votre maison est non seulement source de confort, mais aussi d’économies.

En effet les ponts thermiques se situent là où la maison entre en contact avec l’extérieur. Ils doivent donc faire l’objet de toutes les attentions. En ce qui concerne l’isolation acoustique, dans certains endroits de la ville ou de la maison, préserver le silence de sa maison augmente indéniablement le confort de vie et la valeur du bien. Les bruits peuvent venir de l’extérieur (bruits solidiens) ou se propager entre les pièces d’un même bâtiment (bruits aériens). Souvent, l’isolation phonique et thermique vont de paire car la laine de verre, la laine de roche et les isolants composites assurent à la fois une isolation acoustique et thermique. 

Bien isoler les murs

Tout d’abord, la façade. Un quart de l’énergie que vous produisez pour vous chauffer ou vous rafraîchir passe par les murs de votre maison. De plus, la partie de la maison orientée vers le nord et l’ouest peut être sujette à des problèmes d’humidité qu’il faut absolument limiter quelle que soit la nature des murs.

L’isolation par l’intérieur

Aujourd’hui, l’isolation par l’intérieur est la plus fréquente en France. Plusieurs méthodes existent : 

  • L’application directe de panneaux ou blocs. Elle préserve la surface habitable. Les panneaux peuvent être conçus avec différents types d’isolant et doivent posséder un par-vapeur.
  • L’isolation projetée, à base de ouate de cellulose ou de polyuréthane. Elle aplanit une surface irrégulière. Ce procédé peut être complété par l’application d’enduits permettant d’éviter la sensation de parois froide.
  • L’isolation d’une ossature bois ou d’une ossature métallique. Ce Procédé est intéressant si les murs sont fragiles ou abîmés.
  • La contre-cloison maçonnée. Elle consiste à monter un double-mur. L’isolant se pose entre les deux murs, et diminue d’autant la surface habitable. Cette technique est utilisée quand les murs intérieurs sont très abîmés. Cependant, il faut être sûr de la robustesse du plancher qui doit supporter le poids de la structure.

L’isolation par l’extérieur

Cette technique d’isolation par l’extérieur est la plus efficace. De plus, elle préserve la surface habitable de la maison. Mais elle est coûteuse, et le mieux est d’y songer en même temps que le ravalement de façade. Ces méthodes d’isolation présentent l’avantage de ne pas exercer de pression sur les structures porteuses de votre maison, les protégeant de ce fait. Il existe différentes méthodes d’isolation par l’extérieur : 

  • L’isolation avec enduit
  • L’isolation avec bardage
  • L’isolation avec double murs maçonnés.

Bien isoler le plancher par dessus, ou par dessous

On n’y pense pas toujours, mais 7 à 10 % de l’énergie s’échappe par les sols et planchers de votre maison. Les planchers bas sont les sols sous lesquels il n’y a pas de chauffage. Ce sont eux qui risquent de vous faire perdre le confort thermique de votre maison. Plusieurs cas de figure sont possibles selon la nature de la construction sur vide-sanitaire, sur terre.

  • La maison est construite sur un vide-sanitaire : il est possible d’installer un isolant sous le plancher, soit par flocage, soit par rouleau, selon l’accessibilité du vide-sanitaire.
  • La maison est construite sur terre-plein, dans ce cas il est possible de réaliser une chape flottante sur la dalle en béton
  • Le plancher bas se trouve sur un sous-sol ou un garage : l’isolation en sous-face du plancher.

Bien isoler la toiture

Le toit est la cinquième façade de la maison et il est important de s’assurer que son isolation est optimale ainsi que l’isolation du mur de pignon. Cela permet de préserver près du tiers de l’énergie produite pour le chauffage ou la climatisation. Le couvreur s’assure de la bonne isolation de la couverture de toit avec l’installation du pare-vapeur qui précède les tuiles ou les ardoises. Ensuite, les travaux seront différents selon que les combles sont perdus ou aménagés.

Bien isoler les fenêtres

Pour finir, il ne faut pas oublier les fenêtres. En tant qu’ouverture sur l’extérieur, la fenêtre, la lucarne de toit ou le vélux représentent un point sensible de l’isolation de la maison. Pour remédier à ce problème, il faut parfois

  • remplacer les fenêtres dans leur totalité par des modèles plus performants
  • remplacer les dormants et remplacer le vitrage
  • remplacer les joints pour mieux isoler la fenêtre
  • changer les volets

Bien choisir ses matériaux isolants

Il existe différents types d’isolants pour aider à lutter contre les nuisances sonores et les ponts thermiques d’une maison. Le choix des matériaux dépend beaucoup de votre projet et de votre budget de rénovation. Certains matériaux, comme la laine de verre, la laine de roche ou la ouate de cellulose, assurent à la fois une bonne isolation phonique et acoustique.

Le coût de l’isolation complète de la maison

Le montant des travaux à prévoir peut paraître élevé. Cependant, l’isolation d’un logement est avant tout un investissement à long terme au regard des économies d’énergie et de la valorisation du bien immobilier qu’elle permet. De plus, de nombreuses aides sont proposées aux propriétaires qui souhaitent isoler leur logement. Cela vaut la peine de se pencher sur la question et de demander l’avis d’un professionnel.